Madagascar

Madagascar est une île appartenant au continent africain avec plus de 21 millions d’habitants.

Depuis presque 2 ans, le sud de Madagascar est touché par une sécheresse touchant 750 000 personnes, provoquant une grande famine. Les cultures sont anéanties par la sécheresse.

Les habitants des zones urbaines ont plus facilement accès à l’eau potable, contrairement aux habitants des zones rurales. Actuellement 70 % de la population en zone urbaine à Madagascar n’ont pas accès directement à l’eau potable.

Paradoxalement Madagascar cultive le riz, qui nécessite une grande irrigation. Ce pays au relief varié contient beaucoup de sources d’eau qui ne sont pas suffisamment exploitées.

Malheureusement, certains villages n’ont simplement pas accès à l’eau. Ils doivent parcourir plusieurs kilomètres avant de trouver une source, souvent insalubre, pour se laver, manger et boire.

L’accès aux sources d’eau est difficile pour les habitants. Cela nécessite des heures de marche pour parvenir à une source d’eau qui n’est pas toujours de qualité.
 
 
Le but de l’association est donc de fournir de l’eau potable aux habitants de villages de Madagascar.
Pour plus d'information, le site Wikipédia est disponible sous le lien :

Géographie


Capitale :
Antananarivo
Population : 21 millions d’habitants
Superficie : Presque aussi grande que la France (587 040 km2)

Climat

Madagascar est découpée en cinq zones climatiques :
Au nord et nord-ouest, la région reçoit des pluies annuelles abondantes pendant la
mousson, période qui dure de décembre à avril. Le climat est de type équatorial et les températures varient de 15 à 37°C.

Sur la côte est, du nord-est au sud-est, règne un
climat équatorial très humide et la côte rectiligne est exposée annuellement aux alizés et aux cyclones dévastateurs, entre les mois de janvier et mars.

La grande région de l’ouest de Madagascar est moins pluvieuse que la précédente et se caractérise par des
savanes. Les températures y varient de 10 à 37°C.

Il existe deux saisons : la saison des pluies (saison chaude), de novembre à avril, et la saison sèche (saison fraîche), de mai à octobre.

Le quotidien à Madagascar

Pour se rendre à la source la plus proche, Jeanette doit marcher environ quinze minutes et la qualité de l’eau n’est pas bonne. Cette eau est utilisée pour abreuver le bétail ou nettoyer les vêtements, mais les gens la boivent quand même ou l’utilisent pour cuisiner
« en désespoir de cause », ajoute-t-elle.

Jocelyne Somarline, médecin au centre public de santé à Andranovory, constate que de nombreux villageois souffrent de diarrhées après avoir consommé cette eau. « Beaucoup de villageois qui vivent le long des routes nationales collectent aussi l’eau de pluie qui ruisselle sur le bas côté parce qu’elle est leur seule source d’eau ». Pour se nourrir, ils récoltent les fruits des cactus « raketa mena », dont le goût est proche de la patate douce « mais ce n’est pas une solution à long terme », ajoute-t-elle.

Le sud de Madagascar est une région régulièrement en proie à la sécheresse mais elle a été particulièrement extrême cette année. « Les récoltes de céréales du mois d’avril n’ont pas été bonnes à cause du manque de pluies
».

« Les pertes ont entraîné une hausse des prix des denrées de base sur les marchés, comme le maïs ou le cassava », explique Andrien Hatsisenjanahary, le chef traditionnel à Androy.